ARTICLE 7:

Réalisation d’un banc d’essais (Partie 1)

Je vais réaliser un banc d’essais pour tester facilement les différentes fonctions que je pourrais apporter à ma station domotique. Lorsque le projet sera opérationnel j’aurais ainsi une vue d’ensemble sur le matériel et le câblage à replacer dans la tour du PC d’accueil.

Ce banc d’essais va aussi être des plus pratique pour pouvoir câbler / décâbler sans manque d’espace et avoir un visuel rapide sur les LED (Les petites lumières) donnant l’état de fonctionnement des sorties (petits interrupteurs). 

Je vais commencer par concevoir un support qui accueillera provisoirement les cartes et le câblage d’alimentation. 

Un peu de bricolage est nécessaire et qui dit bricolage dit qu’il faut avoir sous la main un peu d’outillage.

  • Un crayon
  • Une règle
  • Un mètre linéaire
  • Un ou deux tournevis
  • Une scie
  • De quoi percer (foret de diamètre 3 mm)
  • De quoi coller (colle en gel néoprène) 

Le matériel pour réaliser la première partie du banc d’essais.

  • Les cartes VM110 K8055 VM129 et PHIDGETS 1018
  • Une planche de contreplaqué de 5 x 500 x 500 (Millimètre)
  • De la moulure électrique,
  • Des entretoises  pour PCB (Carte électronique)
  • Des vis (M 3 x 10) (Vis de pas métrique de diamètre de 3 mm et de 10 mm de longueur)
  • 60 Cm de tasseau rond diamètre 30 mm
  • Un bloc trois prises.
  • Le transformateur 12 Volts alternatif pour la carte a relais de puissance (VM129)
  • L’alimentation externe 5 Volts du Hub USB
  • Le hub USB 4 ports

Tous ces éléments constituent la base du montage. Je serais amené plus tard à ajouter deux autres cartes contrôleurs et d’autres composants électroniques pour que le système soit complet.

J’ai disposé et posé les cartes contrôleurs avec suffisamment d’espace pour que le câblage soit facile et visible. J’ai positionnée  une des cartes VM110 de façon à ce que les sorties de celle-ci soit en face des entrées de la carte VM129.  J’ai bien sur, placé l’ensemble à peu près droit. Si vous avez vous mêmes des carte électroniques (peu importe lesquelles)  à votre dispositions. Vous vous apercevrez en les observant qu’il y a de chaque côté des cartes, des trous. Ces trous que l’on retrouve sur la plupart des PCB sont prévus pour fixer les cartes sur un support. En guise de support j’ai choisi de visser des entretoises à PCB sur le contreplaqué. En prenant soin de faire un repère sur chaque position des trous, j’ai ensuite percer la planche avec une mèche de 03 mm Puis j’ai vissé les entretoises avec les vis 03 mm sur la planche. Enfin, après avoir posé les contrôleurs sur les entretoises, je les ais fixés avec quelques vis.

Nos cartes sont maintenant solidaires de l’ensemble. Désormais, il va falloir alimenter les cartes en énergie. Les contrôleurs VM110 et la PHIDGET fonctionne en USB c’est à dire en 5 Volts courant continu (5 Vdc). Si vous avez lu les articles précédents vous vous souviendrez que les relais de la carte VM129 ont besoin d’un apport de 12 Volt en courant alternatif (12 Vac). Je me permets une petite parenthèse, avez-vous remarqué ? Alternatif / Continu (AC/DC). A votre avis le nom du groupe de métal vient d’où ?  Bref, reprenons.   

Je fixe la rampe trois prises 230 Vac ainsi que le hub USB 4 Ports avec un peu de colle néoprène sur un bord de la planche. J’en fais de même avec la moulure électrique que je coupe au préalable à la bonne dimension. Le but étant bien évidement de guider les câbles d’alimentation. Une fois l’ensemble sec (comptez 1 heure de séchage avec de la colle néoprène en gel), je peux connecter l’alimentation (230Vac/5Vdc) qui n’est autre le transformateur fourni avec le Hub USB sur le bloc trois prises et je peux monter les câbles USB du hub vers les cartes.

Vous aurez compris que le système va accueillir différentes tensions. Il faut du 230 Volts ac pour alimenter les transformateurs, du 12 Volts ac pour les relais de puissance sur lesquels nous allons parfois apporté du 230 Volts ac. Il faut aussi 5 Volts dc pour les cartes par le biais des câbles USB. Cela fait donc trois tensions différentes dans l’immédiat. Il y a un risque évident de choc électrique aussi je vous le rappellerais à chaque fois que nécessaire. Je vais malgré cela placer trois protections sur le système. Cela sera avec la finalisation du banc d’essais de base, le thème du prochain article.

________________________________________________

 <ARTICLE 6     ARTICLE 7. Réalisation d’un banc d’essais (Partie 1)     ARTICLE 8>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.